play user info fast-forward warning
Embed
Facebook
Twitter
273
vues
1
partager
Suivant

1972 : Le futur parc de loisirs de Miribel Jonage

Archives INA - ORTF
Situé entre la canal de Miribel et celui de Jonage, le futur parc de Miribel Jonage sera le plus grand parc de loisir de France. Il enfermera un très grand lac qui permettra, en dehors de la baignade, la régulation du débit du Rhône.
Le Rhône fut longtemps pour Lyon une menace. De nombreuses crues ont émaillé l'histoire de la ville et du fleuve. Au XIXe siècle, la construction de digues commence à permettre de contrôler la fougue du fleuve mais sa maîtrise implique aussi, en amont de Lyon, la construction de deux canaux, au milieu du XIXe siècle celui de Miribel, destiné à la navigation et celui de Jonage, creusé dans les années 1890 pour alimenter la centrale hydroélectrique de Cusset à Villeurbanne. Le site du futur parc est une zone où le Rhône divague entre des îles depuis Jonage jusqu'à Vaulx-en-Velin. Les cartes de la fin du XIXe siècle soulignent bien ce caractère et font de ces espaces des zones sauvages où se développent des gravières dont l'industrie du bâtiment a besoin, mais aussi des espaces de braconnage. Cette zone amphibie ne présente que peu d'intérêt pour les pouvoirs et n'a pas d'existence véritable, sauf sur ses limites.
En 1968 se constitue le Syndicat mixte pour l'aménagement de l'île de Miribel-Jonage, le Symalim qui est évoqué dans le commentaire du reportage. Il regroupe onze communes limitrophes du futur parc dont Vaulx-en-Velin, Décines-Charpieu, Jonage dans le Rhône, Miribel, Beynost, Saint-Maurice-de-Beynost dans l'Ain, plus les départements du Rhône et de l'Ain... La Communauté urbaine de Lyon (COURLY), qui est, dans un autre domaine, une des manifestations de l'aménagement du territoire, appelé aujourd'hui le Grand Lyon, se constitue au même moment et fait partie du Symalim.
user
0 commentaire

Vous aimerez aussi

Populaires